Abel & Bellina dans le grenier

Je suis très heureux de vous présenter la onzième petite aventure de Abel et Bellina qui vont faire de bien belles découvertes.

Cliquez sur l’image pour découvrir l’histoire

Petite nouveauté cette fois, j’y ai adjoint un petit questionnaire d’après lecture à destination des élèves de 6-8 ans.

Cliquez sur l’image pour télécharger.

Sources disponibles.

Un grand merci à Isa, Aquilatin et Cyrille Largillier pour la relecture.

Abel & Bellina : Abel est tombé

Dixième épisode de mes deux moutons préférés. 🙂

J’ai longtemps envisagé de changer de mise en forme et de mise en page, notamment de passer aux dessins rectangulaires prenant toute la hauteur des pages avec le texte intégré à l’intérieur. J’ai finalement préféré conserver les dessins carrés avec les textes en dessous afin de faciliter le découpage des pages pour en faire aisément un exercice d’images séquentielles, par exemple, et/ou l’association textes-dessins.
Et puis, plus subjectivement, je me suis habitué à ce format qui rend les « livres » aisément identifiables et qui -pour le moment- me plaît. Alors pourquoi changer ?

Cette histoire est dédiée à Annie (son blog)qui, même si elle est partie, m’accompagne encore pour bien surveiller ces chenapans. Ah mais !

Cliquez sur l’image pour découvrir l’histoire

Sources disponibles

Abel & Bellina : le jouet cassé

Voici (enfin!) la neuvième petite histoire de Abel & Bellina pour clore cette année 2018.

Un petit récit qui, je l’espère aidera les enfants à réfléchir sur notre tendance à trop vite jeter ce qui est cassé.

Bonne lecture !

Cliquez sur l’image pour télécharger l’histoire

Sources également disponibles.

Abel & Bellina – Umeona doudou wangu ?

Le hasard fait que je rencontre quelquefois des personnes dont je découvre, un peu fortuitement, qu’ils parlent d’autres langues que le français.
Je ne résiste désormais que très difficilement à leur parler petites histoires, licence libre, partage et traductions. 😉

C’est après de genre de conversation que Natacha a bien voulu traduire, avec l’aide de sa maman,  une histoire de son choix en swahili, langue bantoue de l’Afrique de l’Est. Ce choix s’est porté sur la première histoire de Abel & Bellina.

Je les imagine bien, toutes les deux, assises à table en train de discuter la bonne traduction,interprétation de tel ou tel mot, de telle ou telle phrase, écrivant et raturant sur une feuille de papier. Combien de temps ont-elles passé ensemble à le faire ? Je ne sais pas et ne cherche pas à le savoir.

Outre l’aspect purement factuel de l’exercice, je retiens aussi que ce moment entre elles deux a peut-être été l’occasion d’une complicité plus particulière pour mettre leur langue en valeur.

Et rien que pour cela, la licence Art Libre vaut le coup !

Énorme MERCI à elles !