Nouvelle petite soirée musicale avec Tchip.

Cette fois, le résultat obtenu est un peu…accidentel: la composition originale était assez classique. Mais une mauvaise manipulation (le remplacement fortuit d’un instrument virtuel par une percussion), nous a redirigé dans une tout autre direction…

Bon, ben c’est pas tout ça… Est-ce que je ne reprendrais pas mes crayons ?

Source photo (Licence CC0)

Amour et paix sur Terre
Tous les humains sont frères,
Libres et égaux, mais ce n’est que théoriquement ;
Augmentation des pauvres
Et ça pendant que d’autres
Oppriment, exploitent ou s’enrichissent impunément.

Un monde inique…
Pourrait-il en être autrement ?
Dis-moi si c’est possible et quand.

Par soif de réussite,
L’obsession de produire
Et trop aveuglés par le règne de l’argent,
On vit dans un mirage
D’un ciel sans nuages
Et trop convaincus que tout dure infiniment.

Remettre en cause
Et amorcer un changement,
Crois-tu que c’est facile ?

On reste en pause,
Immobiles ou indifférents
On sait mais « on n’a pas le temps »…

Version instrumentale

Source de la photo (CC0)

Après Un fantôme dans la maison, voici une seconde petite chanson pour les tout-petits.
Elle n’est pas vraiment de saison, ni très bien chantée non plus d’ailleurs.

Les enfants le feront certainement mieux que moi avec l’instrumental. 😉

Version chantée

Petite pomme
Quand tomberas-tu ?
Quand viendra l’automne
Quand viendra l’automne

Petite pomme
Quand tomberas-tu ?
Quand viendra l’automne
Je te mangerai

Petite poire
Quand tomberas-tu ?
Quand viendra l’automne
Quand viendra l’automne

Petite poire
Quand tomberas-tu ?
Quand viendra l’automne
Je te mangerai

Dans mon verger
Il y a plein de fruits
Des pommes, des poires
Et des prunes aussi
Des cerises noires
Prêtes à tomber
Quand viendra le soir
Je vous mangerai

Version instrumentale

Source de la pomme : Openclipart

Copyleft: cette œuvre est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org

Si l’on comprend de quoi il s’agit, peut-être ne voit-on pas ce que cela signifie concrètement.
En voici un exemple concret :

Au début de ce mois, je proposais sur ce site une chanson pour enfants: Un fantôme dans la maison.

Il y a quelques jours, j’ai reçu ce message de harrypopof : « Désolé, enregistré à l’arrache sur téléphone  » avec une proposition de refrain (la chanson n’en a pas) sifflotée et jouée à la guitare. 🙂

Après quelques mails échangés, il a accepté de jouer et d’interpréter cette chanson à la guitare en y ajoutant le refrain qu’il a écrit. Tant qu’à aller jusqu’au bout, il a également créé une image associée créée avec Blender.

Cette version fait donc l’objet, elle aussi, de la licence Art Libre. Vous pouvez donc la copier, la diffuser et la modifier selon les mêmes termes.

Et cetera, et cetera… 🙂

Illustration de harrypopof
Version chantée

Y’a un fantôme dans la maison
Y’a Dracula dans le beau salon
Y’a un zombie qui mange mes biscuits
Y’a une sorcière qui tricote derrière
Y’a un squelette qui met mes baskets


Y’a un fantôme dans la maison
Y’a Dracula dans le beau salon
Une araignée qui lit mes BDs
Y’a un gros rat qui rigole de moi
Un loup-garou qui veut des bisous


Refrain :
Toutes les citrouilles me font des grimaces
dans la soupe de limaces
Et moi je pense qu’aux bonbons
qui vont remplir mon bidon


Y’a un fantôme dans la maison
Y’a Dracula dans le beau salon
Une chauve-souris cuit des spaghetti
Y’a un serpent qui se brosse les dents
Et un chat noir avec une guitare


Y’a un fantôme dans la maison
Y’a Dracula dans le beau salon
Y’a un zombie qui mange les biscuits
Y’a une sorcière qui tricote derrière
Y’a un squelette qui met des baskets


Refrain 2 :
Toutes les momies et le croque-mitaine
agitent leurs lanternes
Et moi je pense qu’aux bonbons
qui vont remplir mon bidon

Version instrumentale

Harrypopof a également retranscrit le tout 🙂 (Sources Musescore3)

Version electro avec LMMS 🙂

Profitez-en pour visiter le site web de harrypopof

Cette chanson a environ… 40 ans !

Il s’agit de ma toute toute première composition et voilà que je concrétise enfin mon rêve d’alors de la jouer et la chanter « comme dans ma tête ».

Ceux qui me suivent savent que j’oscille entre les histoires pour enfants et la chansonnette. Il est, dès lors, assez « étrange » que je n’aie pas encore concrètement associé les deux (même si cela fait des années que j’aimerais [prendre le temps de] le faire. Voilà qui est fait ! 🙂

Je ne pouvais pas faire autrement qu’ouvrir cette rubrique Chansons pour enfants avec cette histoire de fantôme. Parce que, bien entendu, il y en aura d’autres… 🙂

Un fantôme dans la maison

Y’a un fantôme dans la maison
Y’a Dracula dans le beau salon
Y’a un zombie qui mange mes biscuits
Y’a une sorcière qui tricote derrière
Y’a un squelette qui met mes baskets

Y’a un fantôme dans la maison
Y’a Dracula dans le beau salon
Une araignée qui lit mes BDs
Y’a un gros rat qui rigole de moi
Un loup-garou qui veut des bisous

Y’a un fantôme dans la maison
Y’a Dracula dans le beau salon
Une chauve-souris cuit des spaghetti
Y’a un serpent qui se brosse les dents
Et un chat noir avec une guitare

Y’a un fantôme dans la maison
Y’a Dracula dans le beau salon
Y’a un zombie qui mange les biscuits
Y’a une sorcière qui tricote derrière
Y’a un squelette qui met des baskets

Y’a un fantôme dans la maison
Y’a Dracula dans le beau salon
Y’a un zombie qui mange mes biscuits
Y’a une sorcière qui tricote derrière
Y’a un squelette qui met mes baskets

Un fantôme dans la maison (Instrumental)

Hier, petite soirée musicale avec l’ami Tchip.
En juin 2021, nous avions composé un instrumental intitulé Après l’orage.

Rebelote hier soir donc avec une mélodie composée à 4 mains accompagnée d’un texte cette fois. Son écriture a suscité de très chouettes échanges. 🙂

On espère qu’elle vous plaira.

Une journée
Toute pareille
Chaque matin
Un même réveil
Machinalement

Qu’elle soit vide
Ou qu’elle soit pleine
Elle nous semblera
Bien vaine
Évidemment

Mais quand l’ennui
Nous agace
On continue vers l’impasse
En l’ignorant

Persister à faire
Sa place
Dans un trop petit espace
Mais finalement
On combat juste
Un instant

Puis le train-train
Qui déraille
Une douleur
Nous tenaille
Un bourdonnement

Est-ce vraiment
Une bataille
Contre qui ou contre quoi
Exactement ?

Quand la fatigue
Nous menace
Que l’on sent venir l’angoisse
Un épuisement

Trop serré où tout s’amasse
Juste besoin d’un espace et d’isolement
On s’assied juste un instant.

Source image (Licence CC0)

Je me suis récemment acheté un second dique dur externe pour sauvegarder mes données sur un deuxième support.
L’élément déclencheur qui m’a poussé à prendrecette décision a été un disque dur défaillant de fiston qui prépare son travail de fin d’études. Pas top ! Heureusement, il a tout récupéré.

Je me suis donc subitement demandé: « et si cela m’arrivait ? ». Parmi mes données personnelles partiraient également quelque 18 années créations. Même si les sources sont dispos sur le site, une grosse partie s’envolerait en fumée.

C’est ainsi que j’en ai profité pour me promener un peu dans ces années de dessins et autres bidules, notamment mes modestes petites compositions.

Je reconnais avoir pris un plaisir certain à les parcourir et à redécouvrir mes essais, mes démos, mes notations d’idées (je ne sais pas lire ou écrire les notes, alors je garde mes idées en mode dictaphone). Je n’ai pas tout écouté pour la simple raison que je n’ai pas numérisé mes cassettes de démo -qui sont précieusement rangées , à l’exception de l’une ou l’autre chanson.

Je me suis dit que ce pourrais proposer une petite compilation de quelques chansons très anciennes, inachevées et que je n’achèverai pas, des yaourts, des à cappella, des instrumentaux et autres aides-mémoires. Qui sait ? Peut-êre que cela pourrait intéresser quelqu’un.

Je vous invite à découvrir des archives inédites, entre démos, chants approximatifs, piano qui craque, une collaboration avec Harrypopof (2007 ?) et un micro qui lâche. Peut-être vous toucheront-elles …ou pas mais cette infime partie synthétise et me rappelle, sourire aux lèvres, mes essais passés et à venir (?)

Bonne écoute !

Cliquez sur la cassette pour télécharger l’album (mp3)

Source cassette → Openclipart


Écoutez l’album sur Dogmazic