Cela fait un petit temps que je n’ai plus posté de billet ici. Je me suis un peu mis en pause dessins, histoires et autres bidules…ça reviendra en temps voulu.

J’ai découvert qu’un site scolaire roumain a traduit deux histoires de Abel & Bellina :

Abel a căzut (Abel est tombé) et Abel și Bellina construiesc o cabană (Abel & Bellina construisent une cabane).

Dans la bibliothèque en ligne

Un grand merci à l’équipe de traduction. Il m’est toujours aussi agréable de voir mes deux moutons préférés voir du pays. 🙂

Mais ce n’est pas tout…

Une autre histoire, Cari & Moni în zăpadă (Abel & Bellina jouent dans la neige) a fait l’objet d’une exploitation pédagogique complète à savoir, une traduction adaptée aux plus petits, des exercices ainsi qu’un guide pédagogique très complet.

Je les ai contactés et ai eu un petit retour sur leur démarche :

A partir du livre Abel et Bellina dans la neige, en utilisant les illustrations, nous avons adapté le texte (Cari et Moni dans la neige) pour la classe préparatoire (6 ans) afin d’avoir des mots plus courts et surtout des lettres que les enfants avaient déjà apprises. Les enfants les plus avancés se sont entraînés à lire à l’aide du livret, qu’ils ont imprimé et distribué à tous les enfants de la classe.

En utilisant des éléments de l’histoire, nous avons réalisé plusieurs types de fiches de travail, en reprenant des mots et des illustrations de l’histoire. Par exemple, nous avons demandé aux enfants d’ordonner les actions de Cari et Moni sur la base des images. Nous avons réalisé une feuille de travail avec des mots simples écrits deux fois sur la feuille pour que les enfants les reconnaissent et les associent. Une autre feuille contenait des mots de l’histoire que les enfants devaient reconstituer en coloriant les lettres qui les composent. Les enfants ont joué avec une toupie en lisant et en transcrivant les mots de l’histoire. Les enfants ont composé sur Cari et Moni avec l’enseignant, ce que même les enfants les moins avancés ont pratiqué en lisant. Les enfants ont trié les mots qui riment. Les enfants ont fait des dessins sur Cari et Moni et le bonhomme de neige qu’ils ont fait.

Le livre et le matériel pédagogique développés à partir de l’histoire de Cari et Moni dans la neige ont été très bien accueillis par les enfants et les enseignants de 23 classes à travers le pays (plus de 20 écoles, plus de 350 enfants) lors de cette phase pilote. (Il convient de noter qu’en Roumanie, il n’existe pas de manuels ou de cahiers d’exercices gratuits que les enfants et les enseignants peuvent utiliser en classe préparatoire). À l’automne, nous mettrons gratuitement à la disposition de tous les enseignants intéressés des ressources pédagogiques, notamment des fiches de travail basées sur l’histoire de Cari et Moni.

La bibliothèque en ligne compte plus de 77 000 utilisateurs depuis sa création.

[…]

Des photos qui valent mieux qu’un long discours…

Alors, quand je vois cela, je ne peux bien sûr qu’être heureux et fier non seulement qu’Abel et Bellina parcourent le monde mais aussi, et surtout, que des enseignants puissent disposer librement de ces histoires, les estiment suffisamment intéressantes et les exploitent dans le cadre d’un travail scolaire.

Céline, une éducatrice passionnée, présente, résume et commente sur son blog ses lectures à destination de la jeunesse.

J’ai découvert qu’elle a adapté Bisou volant! et Le carré qui voulait devenir rond en kamishibai, cet art théatralisé de l’image que Hervé Noël (pas le Carré 😉 ) m’a fait découvrir.

Avec le vrai bisou en haut à droite 🙂
Des illustrations optimisées pour le kamishibai.
Je me demande comment régit le jeune public…

Article de Céline sur Bisou volant! et celui pour Le carré qui voulait devenir rond.

Inutile de préciser que cela me fait extrêmement plaisir de constater que mes petites histoires voyagent (et de quelle manière). 🙂

Le processus est lancé et j’aurais pu me contenter de le mettre sur les réseaux dits sociaux.

Outre le fait que tout le monde n’y est pas, cela me permet aussi d’alimenter ce blog assez calme pour le moment.

En ce moment, j’en suis à une bonne moitié d’histoire crayonnée et encrée. Pas encore de numérisation, encore moins de colorisation.

J’avance à petits pas mais j’avance, c’est déjà ça…

– Alors, il faudra encore patienter ? demande Abel.

2021 se termine et c’est l’occasion de faire le petit bilan annuel. Entre autres choses, je retiendrai ces quelques petites choses :

Dessins d’actu

Le premier semestre aura été plus intense que le second, ne fut-ce que pour les dessins d’actualité hebdomadaires avec le journal 7Dimanche. Un an de dessins d’actu dans ce journal a grand tirage aura été une expérience intéressante mais il ne m’en fallait pas davantage. Le dernier dessin a paru le 18 juillet.
S’il m’arrive encore occasionnellement d’un faire un, ce n’est clairement plus ma marotte du moment.

Belgique 1 – 2 Italie

Écrits

Le rendez-vous est une tentative de court récit illustré qui s’adresse aux adultes mis en page dans un livret directement imprimable. C’est mon premier écrit de ce genre.

Un moment fugace…

Abel & Bellina

Pas mal de choses pour mes deux moutons préférés.

D’abord, la douzième histoire d’ Abel et Bellina qui préparent un spectacle.

Ensuite, la concrétisation d’un site internet qui leur est entièrement dédié, www.abeletbellina.be

Visitez abeletbellina.be

Et puis, en fin d’année, quelques cartes postales que j’aimerais bien imprimer. Il faudrait que je me renseigne un peu sur les prix. Sans doute en dessinerai-je encore à l’avenir.

Une carte de la galerie

Sur Peertube

Les histoires lues d’Abel et Bellina sur Youtube ont été collectées sur une chaine Peertube. D’autres histoires y figurent également ainsi que le webinaire sur Le carré qui voulait devenir rond.

Kamishibai

Cette année, j’ai découvert un bien joli mot pour un aussi joli théâtre d’images. Petit Vénusien a eu l’honneur d’être adapté.

Découvrez le kamishibai de Petit Vénusien

Musiques

Restons dans le multimédia avec le deux compositions (sur trois) que je retiendrai de cette année :

Après l’orage (instrumental)
Cette illusion

Padoésies

Tout récemment, j’ai lancé un petit défi qui consiste à écrire un texte poétique de 1000 lignes sur un pad. D’où le nom. A cette heure, nous en sommes à 122 lignes. Pas trop mal pour un petit projet lancé il y a 12 jours.

Découvrez le texte et PARTICIPEZ !

22, v’la ’22 !

Nous verrons bien. D’ici là,…

Cela faisait un sacré bout de temps que j’y songeais et c’est désormais chose faite : Abel & Bellina ont leur propre site internet. 🙂 : https://www.abeletbellina.be/

Ce site odysseuslibre.be contient mes créations diverses et, il faut bien le dire, ça part un peu dans tous les sens.
Si c’est, pour moi, une bonne chose en soi que de varier les créations, il en résulte peut-être un sentiment de fourbi ou, à tout le moins, d’un manque de clarté pour celui visite le site pour la première fois. Je pourrais comprendre son éventuel désintérêt à le parcourir plus en profondeur.

Abel & Bellina étaient un peu perdus là-dedans et j’avais envie de les mettre un peu plus en avant, d’autant que les 12 histoires écrites à ce jour forment un ensemble qui me parait cohérent.

A cette heure, il n’y a pas d’inédit ou de nouveauté, mais il est clair que je ne compte pas en rester là. 🙂

Bonne visite !

Kamishiba : voilà bien un mot dont j’ignorais l’existence et la signification.

C’est lorsque Hervé Noël m’a contacté que je l’ai découvert.

Le kamishibai (紙芝居?, littéralement « pièce de théâtre sur papier ») est un genre narratif japonais, sorte de théâtre ambulant où des artistes racontent des histoires en faisant défiler des illustrations devant les spectateurs. (Wikipedia)

Le kamishibai

Hervé, donc, passionné de kamishibai, m’a contacté il y a quelque temps déjà afin de me demander l’autorisation d’utiliser l’un ou l’autre de mes histoires. Je trouve cela très respectueux de sa part et l’en remercie.

A bien y penser, et pour peu que j’en sache à propos de cet art, le kamishibai me semble contribuer parfaitement au partage de la culture populaire, à la diffusion orale et/ou préservation du patrimoine immatériel. Aussi, je trouve que cela entre bien dans l’esprit Art Libre, dont Hervé a parfaitement saisi les enjeux et a, de ce fait, bien appliqué la licence.

Mais que propose-t-il, au juste ?

Vous ne trouverez pas de vidéo racontant l’histoire de Petit Vénusien, mais bien le kit d’images accompagné du texte à lire et du « minutage » (quand passer à l’image suivante)

Que le spectacle commence ! 🙂

Cliquez sur l’image pour télécharger et découvrir le kamishibai

N’hésitez pas à parcourir son site.

On peut trouver quelques-unes de mes histoires lues sur Youtube. Elles ont principalement été créées en 2020 durant le confinement. Les productions sont plus ou moins heureuses selon les cas, mais incontestablement élaborées avec cœur dans tous les cas. 🙂

Si j’en ai déjà présenté l’une ou l’autre précédemment, je n’avais, jusqu’ici, pas fait un inventaire de celles qui me paraissaient les plus abouties.

C’est désormais chose faite. J’en ai rassemblé quelques-unes sur une chaîne Peertube dédiée :

Cliquez sur l’image pour accéder à la chaîne

J’ose espérer qu’elle sera encore agrémentée à l’avenir. 🙂