Le Grand Voyage – Lecture interactive

Il y a peu, je constatais avec plaisir que quelques-unes de mes histoires avaient été utilisées pour des lectures à haute voix. Depuis lors, d’autres vidéos se sont ajoutées dont, par exemple, cette version de Jules à de nouvelles chaussures.

Jules a de nouvelles chaussures

Une initiative, plus particulière celle-ci, a attiré mon attention. Elle porte sur le récit du Grand Voyage.

Proposée par le site Apprendre autrement, la lecture dite « interactive » de l’histoire ne manque pas d’intérêt : comme expliqué sur cette page de son site, le récit est lu 3 fois avec des variations dans l’approche afin de favoriser (si je l’ai bien compris) à une compréhension plus en profondeur, la découverte des lettres et des sons mais aussi -et surtout- le plaisir du partage, de lire une histoire ensemble.


Petite présentation du concept en 3 minutes :

Par ailleurs, Florence a parfaitement compris et appliqué le concept de la licence (Art) Libre dont elle explique de manière claire les bénéfices que celle-ci apporte, ce qu’elle lui a permis de faire et mentionne aussi la source originelle. Sans compter, bien entendu, la magnifique version papier qu’elle tient dans ses mains. Bref, un livre plus qu’amélioré 🙂

Présentation du grand Voyage et de la licence Art Libre

Je vous invite donc à découvrir ces 3 lectures du Grand Voyage, raconté de manière très vivante et interactive, ainsi que les autres histoires proposées.

Accéder au site et à l’histoire audio et le livre nouvellement mis en page

Monsieur Grenouille – Aquarelle

Après une version en svg, en voici une grenouille colorisée (coloriée ?) à l’aquarelle.

Je m’y essaie ou du moins tente d’en comprendre les grands principes, ce qui n’est déjà pas si mal. Je fais quelques essais et autres expérimentations dans un carnet de croquis au papier fort poreux et donc totalement inadéquat pour l’aquarelle. Le papier pour aquarelle étant fort cher, je préfère d’abord gâcher quelques feuilles bon marché.

La mise en place et les préparatifs nécessitent plus d’espace de travail et il est indispensable de se ménager plus de temps pour s’y consacrer pleinement et sereinement.

La colorisation informatique offre le confort de pouvoir corriger ses erreurs, dans ce cas-ci, cela s’avère évidemment bien plus compliqué. Malgré cela, le plaisir du coloriage « organique » est sans commune mesure. Il est bel et bien au rendez-vous et l’aquarelle offre un tout autre rendu.

Je réfléchis donc à l’éventualité d’utiliser l’aquarelle pour ma prochaine petite histoire.

En fait non, c’est tout réfléchi !

… et il n’y sera pas question de grenouille. 😉