Le rendez-vous

Il y avait déjà eu une tentative de ma part pour écrire une histoire à l’attention des adultes : Vengeance.
Si ce projet n’est pas tout à fait mort, je le garde dans un coin de ma tête, il n’est pas certain que je le reprenne bientôt, mais il n’est pas dit non plus que je ne le finirai pas un jour. Qui sait ?
Après tout, Gee a mis plusieurs années avant de terminer Superflu.

Le petit livret que je vous présente aujourd’hui est le résultat d’un projet d’écriture que je suis parvenu à mener à son terme. 😉
Il s’adresse ici davantage aux adultes mais il suffit de pas grand chose, quelques adaptations çà et là, pour qu’il puisse s’adresser aux plus jeunes. Quelle chance, la licence Art Libre permet cela. 🙂
S’il vous venait à l’idée de le faire, je serais, bien évidemment, très heureux non seulement de l’apprendre mais aussi de le partager.

Ce petit récit raconte une découverte, une rencontre, un rendez-vous.

Bonne lecture !

Cliquez sur l’image pour télécharger

Le nombre de pages (40) permet l’impression en brochure (recto-verso).
Je trouve que ça donne plutôt bien. 🙂

Sources disponibles

5 thoughts on “Le rendez-vous”

  1. Intéressant, dans le sens où cela tient de la caligraphie. Il y a un côté épuré qui parfois s’évade un peu. Je trouve que ça mériterait une « relecture » pour rendre cela plus homogène, ce qui dans cet exercice, est très très difficile. Mais j’adore l’idée, les intentions de beaucoup des dessins et l’idée du texte.

    1. Merci. Oui, c’est un texte qui doit encore être poli. Je ne pense personnellement pas pouvoir faire mieux si ce n’est changer l’un ou l’autre mot peut-être. On verra avec le temps…

  2. C’est vrai je l’avais oublié « Vengeance » mince 🙂
    Pour adapter cela aux plus jeunes, il y a quand même un peu de gymnastique à faire.
    A pluche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.